la chair du monde sent par mes yeux

plus vaste de me savoir si peu

une érosion

je sonde à l’horizontal les mystères du visible

le trajet de ma vue n’use aucun repère

mes ombres m’ont traversé pour se confondre à l’écho

étendue sombre d’une conscience opaque

à fleur d’immense ma peau

ce périmètre discret

Twenty Nine Palms

 

Les Escoumins
 

Les Escoumins
 

0047_edited.jpg

COPYRIGHT 2022 BY GERALD LIVIN © ALL RIGHTS RESERVED

JNP-2_edited.jpg
JNP-8_edited.jpg
Death_Valley_03b_modifié.jpg
Death_Valley_05_modifié.jpg
0C9A0469-copie.jpg
Death_Valley_01_modifié.jpg